Impossible d'obtenir l'adresse du chef de l'usine d'eau Atwater

Je comptais ce matin envoyer une lettre à Michel Mérette, directeur de l'usine d'eau potable Atwater, et en appelant au 311 pour avoir son adresse, la préposée a refusé de me communiquer l'adresse, me dirigeant plutôt vers l'arrondissement Verdun. Lorsque je lui ai informé que le parc n'est pas sur le territoire de Verdun mais bien sur le Sud-Ouest, elle s'est ravisé et m'a demandé d'écrire au Sud-Ouest directement. Impossible, donc, pour un citoyen d'avoir l'adresse du directeur de l'usine d'eau potable Atwater...

La préposé m'a assuré que M. Mérette n'a aucune responsabilité dans la décision de fermer le parc, malgré cet article dans le Devoir.

Verdun affirme que c'est le Sud-Ouest qui est responsable du parc.

Qui est donc finalement responsable de cette décision?

Nous cherchons présentement des procès verbaux d'assemblées publiques et jusqu'à maintenant, nous ne pouvons certifier que les élus ont été mis au courant de la fermeture complète de 4 hectares (et plus?) d'espace vert... Voir ce procès verbal par exemple qui fait état de la mise à niveau des installations sans parler de fermeture de parcs.

L'adresse de Michel Mérette

L'adresse de Michel Mérette est le 3161 rue Joseph, Montréal, H4G 1H8. À noter que cet homme n'a pas de formation en traitement de l'eau et/ou génie civil et qu'il parle souvent à travers son chapeau.

Même si je ne suis pas

Même si je ne suis pas toujours d'accord avec Michel. Je dois dire que sur ce point il a totalement raison. Je comprends la frustration des gens, mais c'est un très mauvaise idée de donner l'accès aux citoyens aux espaces au dessus de réservoirs d'eau potable.

Les chiens sont un bon point parce que les matières fécales peuvent avec la pluie aller contaminer NOTRE eau potable. Michel a une responsabilité importante dans ce dossier qui a trait à la santé et la sécurité des citoyens.
Il y a aussi d'autres risques reliées à la présence de personnes reliées à des actes disons malveillants.
Il est vrai que des jardins communautaires sont situés au dessus du réservoir Chateaufort mais c'est une très mauvaise idée. Par contre dans ce cas la membrane du toit est neuve et protégera l'eau potable contre l'intrusion de produits chimiques fertilisants par exemple pour un certain temps...

La littérature est claire sur ces points. Allez voir les règles de l'art de l'AWWA (Association of water works of america). C"est la bible des bonnes pratiques en eau potable.

Enfin il est vrai que Michel n'est pas un spécialiste de l'eau potable mais il est conseillé par une équipe forte et déterminée à donner la meilleure eau potable aux citoyens de Montréal. De plus Michel est un homme passionné qui veut le mieux pour l'eau potable des montréalais et qui fait preuve d'une vision très sérieuse sur ces enjeux.

Merci pour votre commentaire.

Merci pour votre commentaire. Je n'ai pas trouvé de documentation de l'AWWA proposant l'interdiction d'accès publique aux réservoirs couverts -- si vous avez un lien merci de le partager. Bien sûr, la membrane des réservoirs couverts d'eau potable doit être étanche et le public ne doit pas pouvoir entrer dans les installations, mais il est pratique courante (Québec, Toronto, Montréal...) au Canada de permettre l'accès public aux espaces se situant sur les réservoirs.

au moins vous avez obtenu son

au moins vous avez obtenu son adresse!

Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.