Question au conseil concernant le réservoir 3A de l'Usine de filtration Atwater.

Cette question a été posée au conseil d'arrondissement de Verdun lors de la séance du conseil du 5 mai 2009:

Le réservoir 3A de l'usine de filtration des eaux Atwater, zoné "Infrastructure publique", et situé sur le territoire de l'arrondissement Sud-Ouest, a été pendant plusieurs décennies utilisé comme parc les résidents de Verdun.

Cet espace vert de 4 hectares est propice à la pratique de sports nécessitant un vaste espace, tel le soccer, le cerf-volant, le jogging, le cricket, et le rugby. C'est aussi un espace privilégié pour prendre des marches ou faire du jogging.

La ville-centre semble embarquée dans un programme mal-pensé de sécurisation des réservoirs d'eau potable. Le réservoir 3A, connu par le public et sur le site web de l'arrondissement verdun (jusqu'à hier en tout cas) sous le nom de parc Dupuis, sera vraisemblablement fermé. 

L'argument de la ville est qu'il faut éviter une contamination de l'eau. Cependant, la ville n'a produit aucun communiqué de presse à ce sujet, et ne peut citer aucun incident ni aucune étude démontrant en quoi le réservoir 3A serait plus fragile que le reste du réseau qui se trouve sous les rues de la ville, etc. En plus, il n'est pas clair en quoi les plaines d'Abraham à Québec ou le parc David Balfour à Toronto, eux aussi bâtis sur des réservoirs, peuvent être sécurisés et non le réservoirs 3A. En réalité, une clôture autour du 3A ne fera pas une grande différence dans ce vaste projet de centaines de millions de mise à niveau et sécurisations des infrastructures d'eau potables.

De l'aveu même des portes-paroles de la ville dans les médias, le 3A est sécuritaire, une contamination est extrèmement hypothétique, le réservoir 3A est pourvu de mambrane d'étanchéité et de dalles de béton. De plus, une journaliste de la gazette a obtenu l'information à l'effet qu'une équipe de Cricket aurait eu la permission de jouer sur le réservoir une fois ce dernier cloturé moyennenant d'éventuels frais. S'il y avait réellement des préoccupations de sécurité, on ne louerait pas le terrain pour financer l'Aqueduc de Montréal.

Le porte-parole de la ville affirme que la population de Verdun est bien desservie par les parcs duquette, poirier, labelle, qui sont essentiellement des parcs d'enfant dont la vocation est totalement différente. 

Devant ce que nous considérons l'arrogance de la ville-centre dans ce dossier, et face à la pétition de 176 noms récoltés en une semaine par le regroupement citoyen 4hectares.info, est-ce que le conseil d'arrondissement de Verdun accepte d'adopter une résolution demandemant à la ville centre d'assurer la sécurité de l'usine de filtration Atwater tout en gardant accessible au public le réservoir 3A et autres réservoirs de la ville, et d'en faire des parcs?